Mentha aquatica

LAMIACEAE Mentha aquatica L.- menthe aquatique

description

floraison juillet à septembre- plante vivace- feuilles opposées, pétiolées, limbe ovale et lancéolé, denté- fleurs en glomérules axillaires, calice tubulaire, de 3 mm, velu à 5 dents longues, corolle rose clair, de 5mm, velue à l'intérieur, 4 étamines

autoécologie

ruisseaux, fossé, mares- plante hygrophile et préférence pour lieux ombragés

mythologie

Pluton, roi des enfers, s'était épris d'une jeune nynphe nommée Menthé.
Proserpine, la femme de Pluton, était fort jalouse, et de dépit, elle changea la jeune fille en plante.
Dans la Grèce Antique, en souvenir de la pauvre Menthé, jes jeunes mariées portaient des couronnes de feuilles de menthe

une autre légende : Accusée d’avoir trahi l’enfant Jésus et sa mère Marie lors de la fuite en Egypte, elle fut dénoncée comme une plante chargée de vices : alors que la Sainte Famille se blottissait près d’un gerbier pour se protéger du regard des envoyés d’Hérode, la menthe poussant à proximité écarta ses branches et désigna la cachette aux assassins. La sauge voisine et le genévrier, rabattant leurs feuillages, s’empressèrent de recouvrir la trace des fuyards et détournèrent les soldats de leur chemin. 

Les Égyptiens cultivaient déjà la menthe dès le 12e siècle anant notre ère. Les hébreux en firent un breuvage sacré. En Inde, la menthe a longtemps été conseillée pour aiguiser… l’appétit amoureux. Elle fut introduite en Angleterre par les romains. Au 9e siècle, Charlemagne impose sa culture dans les couvents pour ses vertus officinales. Au Maroc, il existe de véritables crus de menthes dont la plus réputée, à tige verte et foncée de la région de Zerhout.

plante tonifiante, antispasmodique et digestive

Floraciel, l'Eveil de Soi par guidance- soins floraux et soins harmonisants    la Fée des Chons

spampoison

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site