racine

Organe végétatif des Spermaphytes et d'une majorité de Ptéridophytes assurant la fixation du végétal au sol et lui permettant d'absorber l'eau et les substances dissoutes. On distingue des racines pivotantes, fasciculées (fibreuses), tubéreuses, ou adventives.

Les racines sont souvent le siège de symbioses avec les bactéries et les champignons du sol, en particulier pour le métabolisme de l'azote. Les racines peuvent présenter des adaptions à l'environnement pour aider au développement de la plante. Dans certains cas les racines servent aussi à stocker des nutriments telles que chez la carotte, radis...

 

 

forme de la racine :

  • la racine principale : issue de la croissance de la radicule de la plantule, se développe et se ramifie en en racines latérales, d'ordre inférieur
  • les racines latérales (secondaires, tertiaires, etc), qui peuvent dans certains cas prendre beaucoup d'importance par rapport au pivot central

 

Il existe 3 grands types de racine :

  • Racine pivotante : la racine va chercher l'eau en profondeur. Ce sont principalement les arbres et les plantes de régions sèches qui possèdent ce système

  • Racine fasciculée : les racines courent sous la surface du sol

  • Racine adventive : issue de la tige (souterraine ou aérienne) comme les stolons du fraisier. Sert souvent à la multiplication végétative, au bouturage des plantes

 

 

 

 

morphologie de la racine :

 

 

  • la zone subéreuse : c'est la partie la plus ancienne de la racine, elle comprendre les radicelles et racines secondaires
  • la zone pilifère : ce sont les poils absobants qui absorbent l'eau et les sels minéraux
  • la zone d'accroissement : dont l'allongement est rapide et où les cellules se divisent rapidement
  • la coiffe : visible uniquement à la loupe, elle protège le point végétatif (lieu de division cellulaires)
     

  

 

roles des racines :

  • ancrage au sol : la racine se développe et se ramifie plus ou moins (racine en pronfondeur ou en surface)
  • absorption de l'eau et des nutriments du sol, et leur transport au reste de la plante pour sa croissance et aux feuilles pour la photosynthèse. Le transport est réalisé par l'évaporation foliaire tractante principalement (évapotranspiration), mais aussi par la pression racinaire due à l'absorption active d'eau
  • l'accumulation de réserves (radis, carotte, navet...)
  • support d'associations symbiotiques complexes avec les micro-organismes (bactéries et champignons) qui vont, par exemple, aider à la solubilisation du phosphore, à la fixation de l'azote atmosphérique, au développement de racines secondaires. C'est le cas chez de nombreuses fabacées (trèfles...)
  • décolmatage du sol
  • création de sol. Les molécules et enzymes sécrétés par les racines et leurs manchons symbiotiques contribuent à la formation du sol. Les racines de nombreux arbres sécrètent des acides organiques assez puissant pour ronger les pierres calcaires et en libérer le calcium et d'autres minéraux utiles pour les espèces qui produisent et exploitent l'humus.
  •  

     

     

     

     

     

     

    Floraciel, l'Eveil de Soi par guidance- soins floraux et soins harmonisants    la Fée des Chons

    spampoison

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site